Actualités

Cérémonie d'inhumation de Mme Hélène NEBOUT au Mémorial de Chasseneuil

 
 
Cérémonie d'inhumation de Mme Hélène NEBOUT au Mémorial de Chasseneuil

Le mercredi 19 novembre 2014, s'est déroulée la cérémonie d'inhumation de Madame Hélène NEBOUT  dans la crypte du Mémorial de la Résistance de Chasseneuil-sur Bonnieure, aux côtés des principaux chefs de la Résistance charentaise.

Un hommage vibrant a été rendu à cette "grande dame" figure de la Résistance charentaise sous le pseudonyme de " Chef Luc ", ancienne lieutenant des FFI ayant commandé la 2° compagnie du maquis Bir Hacheim.


HéN2

 M. Jérôme SEGUY, directeur de cabinet du préfet de la Charente, a prononcé à cette occasion le message suivant avec beaucoup  d'émotion :

"Ces derniers mois, j’ai eu l’occasion de m’exprimer à plusieurs reprises lors de commémorations et d’inaugurations. Je sais combien la Charente a été meurtrie et porte encore les stigmates de l’Occupation.

Pourtant, aucun de ces événements n’est comparable à la cérémonie qui nous réunit aujourd’hui et nul ne peut traduire mon émotion, notre émotion en accompagnant Hélène NEBOUT dans sa dernière demeure.

Quelle demeure ! Un écrin hautement symbolique, un écrin pour l'immortalité qui unit dans la mémoire des hommes les héros de notre liberté.

Madame, au sein même de ce mémorial, dans la crypte où nous vous accompagnerons tout à l’heure, reposent déjà 29 de vos compagnons. Ils vous attendaient. Vous les rejoindrez toute auréolée de votre courage, de votre gloire, de votre modestie.

Vous qui, toute jeune institutrice, avez répondu à l’appel du général de Gaulle, vous qui vous êtes engagée dans la Résistance en cet été 1940 où bien peu pensaient que la France avait un avenir, vous avez sacrifié votre insouciance au passage d’aviateurs britanniques, à la création de fausses identités, à la diffusion de messages, de tracts, de journaux destinés à redonner la foi à nos concitoyens.

Et puis, en cette année 1943, vous créez avec André CHABANNE et Guy PASCAUD ce maquis de Bir Hacheim, hommage à cette terre lointaine où l’armée française s’est sacrifiée et couverte de gloire pour sauver son allié britannique. Le maquis rejoint bientôt l’Armée secrète. Vous y démontrez une nouvelle fois votre force d’âme, votre élan patriotique, allant même en ce 11 novembre 1943 déposer une gerbe au monument aux morts de Chasseneuil, tout près d’ici. Vous parvenez, en ce sombre jour du 22 mars 1944, à échapper à la volonté destructrice de l’occupant et à reprendre la tête d’une compagnie du maquis.

La Libération de la Charente venue, vous n’en êtes pas restée là. Vous avez travaillé corps et âme à la reformation de l’armée française, suivant dans un premier temps le colonel CHABANNE.

Et puis, en 1947, votre œuvre faite, vous avez quitté l’uniforme et retrouvé votre blouse. Institutrice, directrice d’école, vous avez continué, modestement, à servir la France et les Français, avec une seule autre passion : celle de perpétuer la mémoire de ceux qui vous ont accompagné en ces années de peine. Je ne peux que conclure en vous citant : « Moi qui ai vécu, des années durant, parmi eux, qui ai souvent reçu leurs confidences, assisté à leurs souffrances physiques et morales jusqu’à leur enthousiasme final lors de la capitulation allemande, je les défendrai de toutes mes forces jusqu’à mon dernier souffle. »

Madame, vous avez tenu parole. Une nouvelle raison de vous rendre hommage et de vous dire que nous vous accompagnons pour l’éternité."

HéN3

 

HéN4

 

HéN5
HéN6

 Photos : Philippe LEMAIRE