Actualités

Exercice attentat intrusion au lycée de Chasseneuil

 
Exercice attentat intrusion au lycée de Chasseneuil

Un exercice de sécurité civile simulant une attaque terroriste s'est déroulé le mardi 10 janvier 2017 au lycée des métiers Pierre-André-Chabanne de Chasseneuil-sur-Bonnieure.

En effet, suite aux attentats qui ont frappé le pays en 2015 et en 2016 et, conformément à la politique nationale des exercices territoriaux de sécurité civile pour la période 2016-2018, le ministre de l'Intérieur a demandé à chaque département de réaliser un exercice pour tester la réactivité et la coordination des différents acteurs de la sécurité.

Le 10 janvier, une attaque terroriste fictive s'est donc jouée au lycée de Chasseneuil. Les élèves ainsi que leurs parents auront été préalablement informés de la tenue de l’exercice sans en connaître les détails, afin de permettre une plus grande pertinence.

L'exercice a débuté à 13h45, selon le scénario initial suivant : exclu du lycée en application d’une mesure disciplinaire qu’il estime injuste, un ancien élève s’introduit armé dans l’enceinte de l’établissement pour se venger de l’un de ses professeurs, et prend en otage les élèves présents au gymnase.

Dès l’alerte donnée, le préfet de la Charente a déclenché le plan ORSEC Nombreuses Victimes (NOVI) et a activé le centre opérationnel départemental (COD) à la préfecture. Étaient présents le vice- procureur de la République près le TGI d’Angoulême, la directrice de cabinet du préfet, des représentants du SDIS, de la délégation territoriale de l’ARS, du groupement de gendarmerie, de la DSDEN, de la DMD, de la DDSP, de la DDT, et le service interministériel de défense et de protection civile de la préfecture,

Au total, l’exercice a sollicité 150 personnes, dont plus de la moitié sur le terrain pour tester la capacité d'intervention des forces de l'ordre face à un acte terroriste, le dispositif d'évacuation des victimes et l'organisation des secours. 

Cet exercice a permis de tester la réactivité et la coordination des différents acteurs de la sécurité civile face à un attentat. Toutes les structures de la chaîne de commandement ont été activées :

- le poste de commandement autorité

- le poste de commandement communal à la mairie de Chasseneuil

- la cellule de crise dans le cadre du PPMS de l’établissement pour la mise en sécurité des élèves et des personnels.

- la cellule de crise du Parquet d’Angoulême

- la cellule de crise de la délégation départementale de l’ARS et celle de la direction régionale (CRAPS)

Les informations recueillies et les enseignements tirés lors de l'exercice feront l'objet d'un retour d'expérience dans les prochaines semaines.


L’exercice est par ailleurs l’occasion de sensibiliser la population sur les conseils de comportement à adopter en cas d’attaque terroriste, sur les consignes permanentes de vigilance ainsi que sur l’initiation aux gestes qui sauvent en s’inscrivant aux différentes séances d’initiation organisées dans le département.

Rappel des conseils de comportements en cas d'attaque réelle

Cet exercice est l'occasion de rappeler à tous les conseils de comportement en cas d'attaque terroriste. Les principales consignes sont rassemblées dans l'affiche « Réagir en cas d'attaque terroriste » :

  • s'échapper : localisez le danger pour vous en éloigner ; si possible aidez les autres à s'échapper ; ne vous exposez pas ; alertez les personnes autour de vous et dissuadez les de pénétrer dans les zones de danger,
  • si impossible de s'échapper, il faut se cacher : enfermez-vous et barricadez-vous ; éteignez la lumière et coupez le son des appareils ; éloignez-vous des ouvertures, allongez-vous au sol ; sinon, abritez-vous derrière un obstacle solide (mur, pilier,...) ; dans tous les cas, coupez la sonnerie et le vibreur de votre téléphone,
  • enfin alerter et obéir aux forces de l'ordre : dès que vous êtes en sécurité, appelez le 17 ou le 112 ; ne courez pas vers les forces de l'ordre et ne faites aucun mouvement brusque ; gardez les mains ouvertes et levées. 

Consignes permanentes de vigilance :

  • témoins d'une situation ou d'un comportement suspect, vous devez contacter les forces de l'ordre (17 ou 112),
  • quand vous entrez dans un lieu, repérez les sorties de secours,
  • ne diffusez aucune information sur l'intervention des forces de l'ordre,
  • ne diffusez pas de rumeurs ou d'informations non vérifiées sur internet et les réseaux sociaux,
  • suivez les comptes officiels nationaux : @Place_Beauvau et @gouvernementfr et dans le département : compte twitter @Prefet16 et compte Facebook.
EXERCICE_photo2
EXERCICE_photo3
EXERCICE_photo4
EXERCICE_photo5
EXERCICE_photo6
EXERCICE_photo7
EXERCICE_photo8
EXERCICE_photo9
EXERCICE_photo10
EXERCICE_photo11