Actualités

Exercice de sécurité civile en milieu scolaire à Gond Pontouvre

 
Exercice de sécurité civile en milieu scolaire à Gond Pontouvre

Jeudi 26 mai, la préfecture de la Charente a organisé un exercice de gestion de crise en milieu scolaire au collège René Cassin de Gond-Pontouvre.

S’inscrivant dans les enjeux nationaux de sécurité publique définis par l’instruction interministérielle (Éducation nationale/Intérieur) du 22 décembre 2015 relative à la protection des espaces scolaires, cet exercice reposait sur un scénario suivant touchant le collège René Cassin et l'école du treuil sur le territoire de Gond-Pontouvre.

Le scénario

Un accident survenu entre deux véhicules aux abords du collège René Cassin a provoqué un suraccident impliquant un poids-lourd transportant des matières dangereuses.A la suite d'une fausse manœuvre, le poids-lourd s'est immobilisé à proximité du parking et du bâtiment administratif du collège.

A titre de précaution, les élèves du collège et des écoles voisines ont été confinés. La population a été invitée à ne pas se rendre sur place pour ne pas perturber l'activité des services de sécurité.

Dès que la situation l'a exigé, le préfet de la Charente a demandé l'activation du centre opérationnel départemental (COD) à la préfecture.

De leur côté, la direction des services départementaux de l'Éducation national (DASEN) de la Charente a aussitôt mis en place une cellule de crise et le principal du collège René Cassin a mis en oeuvre les dispositions du plan particulier de mise en sûreté (PPMS) de l'établissement.

Un triple objectif

Cet exercice avait pour objectif principal de tester l’organisation de la réponse des services chargés de la sécurité publique et de la sécurité civile dans le département face à des actions malveillantes ou de type terroriste dans l’espace scolaire.

Plus précisément, il a permis :

- évaluer la réactivité et la coordination des différents services, dans une situation spécifique de gestion de crise en milieu scolaire ;

- pour l’établissement scolaire impliqué, tester la mise en œuvre de son plan particulier de mise en sûreté (PPMS) face à plusieurs menaces ;

- pour la commune de Gond-Pontouvre, tester son plan communal de sauvegarde.

Les acteurs

L’exercice a mobilisé au total 70 agents des services de la préfecture, de la DASEN, de la ville de Gond-Pontouvre, de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP), du service départemental d’incendie et de secours (SDIS), du SAMUService d'aide médicale urgente... ainsi que près de 700 écoliers, collégiens et membres de la communauté éducative.

Le retour d’expérience (RETEX)  « à chaud », réalisé à l’issue de l’exercice, a permis de réaliser une première analyse (points forts, points à améliorer). Un RETEX « à froid » sera effectué dans un second temps, sur la base des comptes-rendus produits par les principaux services joueurs, pour tirer tous les enseignements utiles de cet exercice de sécurité.

P1120102bis
P1120099bis
P1120100bis
P1120106bis