Actualités

Gestion de l'eau : la vigilance est de mise en Charente

 

Le département a connu un mois de juillet et d’août particulièrement sec, au cours duquel les précipitations ont été très faibles. Ces conditions climatiques ont entraîné une baisse des débits des cours d’eau, en Charente.

 Des mesures d’interdiction et de restrictions des prélèvements à usage d'irrigation se sont avérées nécessaires pour de nombreux petits cours d’eau particulièrement sensibles au déficit de pluie. Ainsi cette évolution a conduit le préfet de la Charente suspendre l’irrigation sur 4 bassins et à en limiter l’usage sur 17 autres.*

 Afin de faire un point sur l’état de la ressource en eau en Charente, la cellule de prévention s’est réunie le jeudi 25 août 2016, à la demande du préfet. Mise en place dès le franchissement de certains indicateurs, cette cellule à caractère technique et opérationnelle, qui réunit l’ensemble des partenaires de la gestion de l’eau, est chargée de suivre les étiages, d’établir un diagnostic et d’analyser la situation afin de faire émerger des propositions d’actions en période sensible.

 Cette réunion a permis de faire un point exhaustif sur la situation de la ressource en eau et le milieu naturel, le soutien d’étiage du fleuve Charente par les barrages de Mas Chaban et Lavaud, les prévisions météorologiques, l’avancement et le besoin des cultures ainsi qu’un point sur la ressource en eau potable :

 - si la ressource d'eau potable ne présente pas à ce jour d’inquiétude particulière, quelques secteurs localisés restent cependant sous vigilance. De même, un focus a été réalisé sur quelques assecs constatés par les acteurs de l’eau, notamment sur le bassin de l’Aume Couture. Les représentants agricoles ont pu faire part des restrictions mise en œuvre à leur initiative et validées par le préfet, à savoir des tours d'eau ou des journées d'interdiction d'irrigation

 Ainsi, la cellule a conclu à une situation de vigilance. Les participants ont convenu de se réunir pour un nouveau point en cas de dégradation du milieu et d’absence de pluie significative d’ici les 15 prochains jours pour prendre d’éventuelles mesures complémentaires.

- Par ailleurs, même si aucune restriction réglementaire concernant l'usage de l'eau potable n'a été prise, le préfet de la Charente rappelle à l’attention de tous la nécessité d’utiliser l’eau de manière raisonnée et économe.

Il est de la responsabilité de chacun de faire des efforts pour rationaliser et économiser l’eau.

*Les arrêtés peuvent être consultés dans les mairies concernées par ces mesures ainsi que sur le site internet des services de l’État en Charente en cliquant ici.

CARTE