Actualités

Le Contrat Local de Santé (CLS) d’Angoulême est signé

 

Le vendredi 13 septembre, l’Agence Régionale de Santé Poitou-Charentes, la Ville d’Angoulême, le Département de Charente et la Préfecture de Charente ont signé le 3ème CLS du département, ce qui porte à 6 le nombre de CLS signés en Poitou-Charentes, dont 3 en Charente...

Pour tenter de réduire les inégalités de santé sur son territoire, la ville d’Angoulême a, dès 2007, mis en place un Atelier Santé-Ville, porté par le Centre communal d’action sociale, avec le concours de l’État. L’accès de tous à la santé est en effet une des priorités de la ville, qui s’est aussi engagée dans le Plan national nutrition santé en 2008, la Commission communale d’accessibilité, et la Commission extra-municipale sur le projet de vie de la personne en situation de handicap (2008), et le Contrat enfant – jeunesse (2012).   En s’engageant en 2012 dans la démarche de Contrat Local de Santé (CLS), la ville d’Angoulême réaffirmait ses engagements en matière de santé, aux côtés de l’ARSAgence Régionale de Santé, du Département de Charente et de la Préfecture de Charente. Le CLS d’Angoulême, qui porte son action sur le périmètre de la ville, s’est donné comme axe stratégique majeur la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé, avec l’objectif d’améliorer pour tout Angoumoisin, et notamment les plus précaires ou isolés, l’accès à une offre de santé globale : promotion de la santé, prévention des risques, soins hospitaliers et ambulatoires, offre médico-sociale, sociale, et un cadre de vie favorable, notamment en termes d’environnement.  

Plus de 25 partenaires et acteur locaux fortement engagés autour des 3 axes du CLS : l’isolement, la prévention des risques, la promotion de la santé

  • L’isolement : axe d’action santé du CLS qui s’intéresse aux séniors, à l’alimentation, à la veille sociale à l’échelle d’un quartier, à la lutte contre l’isolement, etc.
• La prévention des risques et conduites à risques : se penche sur la lutte contre l’habitat insalubre, les violences faites aux femmes, l’accès aux bilans de santé, le dépistage, la souffrance psychique, etc.
• La promotion de la santé à tout âge de la vie : notamment envers le public jeune, et des actions spécifiques sur l’hygiène bucco-dentaire, des rencontres de promotion de la santé, autour de la BD, de la nutrition, etc.   Le CLS d’Angoulême lancé ce 13 septembre 2013 fera l’objet d’une évaluation annuelle de la mise en œuvre de ses objectifs opérationnels. Sa durée de validité correspond à celle du  Projet Régional de Santé, adopté pour 5 ans le 15 décembre 2011.
 

En Poitou-Charentes, avec la signature de 2 nouveaux CLS à Cognac et Angoulême, 6 Contrats Locaux de Santé ont été signés depuis décembre 2011, dont 3 en Charente

  Ces 12 et 13 septembre 2013, deux nouveaux CLS sont lancés en Poitou-Charentes, celui de Cognac et celui d’Angoulême. Ces deux nouvelles signatures portent à six les Contrats Locaux de Santé signés dans la région, après ceux de Châtellerault (86) le 12 décembre 2011, de Soyaux (16) le 6 septembre 2012, de La Rochelle (17) et du Pays Thouarsais (79) le 7 février 2013. D’autres CLS seront signés dans les prochains mois dans toute la région : ceux de Poitiers le 4 novembre, des Communautés de Communes du Montmorillonnais et du Lussacois (86), et celui de la Communauté d’Agglomération de Niort avant fin 2013. D’autres projets en Charente, Charente-Maritime et Deux-Sèvres sont également en construction.   Le 13 décembre dernier, en Vienne, Mme la Ministre des Affaires sociales et de la Santé lançait le Pacte Territoire-Santé pour lutter contre les déserts médicaux, assorti de 3 objectifs et 12 engagements. Le développement des CLS sur tout le territoire régional est l’une des actions mises en œuvre par l’ARSAgence Régionale de Santé en Poitou-Charentes pour décliner le Pacte Territoire-Santé sur son territoire.  
> Pour en savoir plus sur les CLS, consultez le site internet de l’ARS : http://www.ars.poitou-charentes.sante.fr/Les-Contrats-Locaux-de-Sante-e.141483.0.html