Actualités

Mesures de prévention contre le terrorisme:renforcement de la vigilance

 
 
Mesures de prévention contre le terrorisme:renforcement de la vigilance

Le Président de la République a réuni le 25 septembre un Conseil restreint de défense. Les mesures de prévention contre les risques terroristes mises en œuvre sur le territoire national vont être renforcées dans les lieux publics et les transports.

Le niveau du dispositif Vigipirate actuellement en vigueur est celui de la VIGILANCE renforcée :

-Autour des édifices sensibles et les sites symboliques pouvant constituer des cibles potentielles, 

-Dans les établissements cultuels et culturels les plus exposés,

-Dans les zones publiques des transports,

-A l’entrée des bâtiments très fréquentés du public tels que les grands magasins.

Le plan Vigipirate mobilise tous les acteurs concernés par la protection contre le terrorisme : l’Etat mais aussi les collectivités territoriales, les opérateurs économiques et l’ensemble des citoyens.

Appel à la vigilance de tous les Français !

L’activité d’un individu ou d’un groupe qui paraîtrait anormale doit être signalée aux forces de l’ordre, aux patrouilles militaires ou aux services de surveillance et de sécurité du lieu dans lequel vous vous trouvez. Cette attitude citoyenne a déjà permis de déjouer des tentatives d’attentats et d’actes de malveillance.
Ayez les bons réflexes à tout moment : www.risques.gouv.fr

Il est recommandé à tous ceux qui prévoient de se rendre dans un pays étranger de consulter la page « Conseils aux voyageurs » sur le portail www.diplomatie.gouv.fr et de s’inscrire sur le portail « Ariane » pour être informé de tout événement important concernant la sécurité.

Pour les Français voyageant ou résidant à l’étranger, prenez connaissance des coordonnées des services diplomatiques du pays concerné et n’hésitez pas à les appeler.

 


Plate-forme d'assistance aux familles

C’est une menace pour le pays. Ce sont autant de drames pour nos jeunes ressortissants, manifestement déstabilisés et sous influence de filières de recrutement organisées. C’est une douleur insupportable pour leurs familles.

Sous couvert de buts prétendument humanitaires, ou au nom d’un message religieux dévoyé, ces filières prônent un discours de haine. Elles ne manifestent aucune considération humaine pour leurs recrues et les poussent à entreprendre des actions criminelles, mettant en danger leur propre vie et celle des populations qu’elles côtoient.

plateformeradicalisation

Des jeunes, partis dans ces circonstances, sont morts ou portés disparus.

Le Gouvernement a arrêté un plan pour lutter contre ce phénomène. Il vise à démanteler ces filières, à empêcher les déplacements motivés par de tels buts, à lutter contre la diffusion de contenus illicites sur les réseaux, à coopérer plus efficacement au plan international. Il prend également en compte la solitude et le désarroi des familles victimes de ces situations dramatiques, qui parfois n’ont pas perçu de signaux d’alerte volontairement dissimulés, ou n’ont pas pu enrayer la dérive qui s’installait.

C’est pour rompre cette solitude face à des circonstances très difficiles, qu’un numéro d’assistance et d’orientation a été mis à votre disposition. L'objectif est de mobiliser les moyens de l’État pour vous aider à surmonter ce douloureux problème.

  • Vous souhaitez signaler une situation inquiétante qui vous paraît menacer un membre de votre famille ou un proche,
  • Vous souhaitez obtenir des renseignements sur la conduite à tenir,
  • Vous souhaitez être écouté(e), conseillé(e) dans vos démarches :
numéro vert

Ce numéro vert vous permet d'accéder à la plate-forme d'assistance aux familles du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00.

En dehors des jours et des horaires d'ouverture, vous pouvez utiliser ce formulaire pour contacter la plate-forme et ainsi décrire la situation que vous souhaitez signaler. Vous serez recontacté dans les meilleurs délais.

En cas d’urgence, notamment pour vous opposer à la sortie du territoire de votre enfant mineur  sans la présence d’une personne titulaire de l’autorité parentale, adressez-vous sans délai au commissariat de police  ou à la brigade de gendarmerie  la plus proche.