Actualités

Mortalité routière : un bilan inacceptable

 
Mortalité routière : un bilan inacceptable

La Charente connaît malheureusement une augmentation de la mortalité routière au cours du premier trimestre 2014 :

- 6 personnes ont perdu la vie (4 en 2013), soit une augmentation de 50 %
- 40 personnes ont été blessées (28 en 2013), soit une augmentation de 43%
- 41 accidents ont été enregistrés (25 en 2013), soit une augmentation de 64 %.

Ce bilan est inacceptable car ce sont autant de vies et de familles brisées par ces drames.

Malgré les messages de prudence et les contrôles annoncés et effectués, 313 délits routiers ont été constatés par les forces de police et de gendarmerie sur les deux premiers mois de l’année, soit une hausse de 32,63% :

- 3 pour homicides et blessures involontaires

- 110 pour conduite sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants

- 97 relatifs aux comportements routiers

- 103 relatifs aux permis de conduire et règles administratives.

Sur la même période, 170 automobilistes ont fait l’objet d’une mesure de suspension de leur permis de conduire dont 124, pour conduite sous l’emprise d’alcool (soit 35 % de plus qu’en 2013).

 De tels comportements sont irresponsables car ils mettent inutilement en danger des vies humaines. À la veille des vacances de Pâques et des grands week-ends du mois de mai réputés pour l'augmentation des déplacements routiers, le préfet de la Charente a demandé aux policiers et gendarmes d’intensifier encore leurs actions de prévention comme de contrôle sur l'ensemble du réseau routier charentais.

 Comme le prévoit la loi dans les cas d'infractions graves, tout comportement dangereux sera réprimé. Si nécessaire, les véhicules seront confisqués par les forces de l'ordre et les permis, annulés.

 La lutte contre l’insécurité routière ne peut se gagner qu’avec la mobilisation de chacun et la période qui s’annonce doit inciter tous les automobilistes à une prudence renforcée, à un comportement responsable et exemplaire.