Actualités

Signature d'un protocole de prévention et de lutte contre les agressions dont sont victimes les forces de sécurité

 
Protocole de lutte contre les agressions

Les agressions commises à l'encontre des sapeurs-pompiers en intervention se développent sur le territoire national. Selon les données publiées par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, 1569 sapeurs-pompiers ont été victimes d’une agression au cours d’une intervention en 2014. Deux tiers de ces faits déclarés ont donné lieu à un dépôt de plainte.

De nombreux départements sont concernés. Ces faits sont majoritairement commis lors de la distribution des secours au quotidien, intervenant notamment suite à des différends familiaux, de voisinage ou des accidents de la circulation où bien souvent la consommation d’alcool ou de produits stupéfiants est présente. Les faits de violences urbaines visant les sapeurs-pompiers ne constituent qu’une partie des agressions.

Ces actes constituent des atteintes graves commises à l'encontre d'agents dont la mission est de porter secours. Inadmissibles, ils doivent être prévenus, dénoncés quand ils surviennent et sanctionnés.

Une partie de ces faits peut être prévenue par la mise en œuvre de mesures simples destinées à coordonner l’intervention des sapeurs-pompiers avec celle des policiers et des gendarmes.

Même si la Charente ne compte pas parmi les départements significatifs, M. Salvador PÉREZ, préfet de la Charente, a souhaité que le SDISService départemental d'incendie et de secours 16, la DDSPdirection départementale de la sécurité publique et le groupement de gendarmerie départementale de la Charente formalisent ces procédures avec la rédaction d’un protocole.

Par ce protocole signé le 3 novembre à l'hôtel de la préfecture,  le service départemental d'incendie et de secours (SDISService départemental d'incendie et de secours), le groupement de gendarmerie départementale (GGD) et la direction départementale de la sécurité publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique) affirment leur volonté commune :

  • de prévenir ces agressions grâce à une parfaite coordination de leurs interventions,
  • de faciliter le dépôt des plaintes et de créer les conditions favorisant l'identification des auteurs des agressions afin de permettre à la Justice de les sanctionner.
protocolesdis1
protocolesdis2
protocolesdis3