Actualités

Signature du premier contrat de ruralité de Charente

 
 
Signature du premier contrat de ruralité de Charente

 

Le pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du Pays Ruffécois est le premier territoire de Charente, le second en région Nouvelle Aquitaine, à finaliser cette démarche. L’accord cadre du contrat de ruralité a été le vendredi 16 décembre 2016 à Saint-Amant de Boixe (cellier de l’Abbaye) entre :

 - l’État, représenté par le préfet de la Charente, Pierre N’Gahane

- le Pôle d'Équilibre Territorial et Rural, représentée par sa présidente, Isabelle Auricoste-Tonka

- la CC de Val de Charente, représentée par son président, Bernard Charbonneau

- la CC du pays Manslois, représentée par son président, Jean-Pierre de Fallois

- la CC du pays d'Aigre, représentée par sa présidente, Brigitte Fouré

- la CC de la Boixe, représentée par son président, Jean-Louis Stasiak

- l'office de tourisme du pays Ruffécois, représenté par son président, Bernard Charbonneau

- la Caisse des Dépôts, représentée par sa directrice régionale, Anne Fontagnères

- la Chambre de Commerce et d'Industrie, représentée par son président, Daniel Braud

- la Chambre d'Agriculture, représentée par son président, Xavier Desouche

- la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, représentée par Geneviève Brangé

Cette signature est la marque d’une ambition partagée pour l’avenir de ce territoire.

> Note communication CR Ruffécois - format : ODT sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,64 Mb

Le contrat de ruralité du Pays du Ruffécois sera complété dans le premier trimestre de l'année 2017 par une convention annuelle de financement qui fixera la liste des actions financées dans ce cadre.

> CR Pays du Ruffécois 2017-2020 - Accord Cadre sans convention financière - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 16,22 Mb

> CR Pays du Ruffécois 2017-2020 - Annexes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 19,50 Mb

P1200289bis
P1200294bis
P1200297bis
P1200301bis
P1200304bis
P1200309bis
P1200310bis
P1200315bis

Les trois comités interministériels aux ruralités (CIR) qui se sont tenus de mars 2015 à mai 2016 ont donné une nouvelle dynamique en faveur de la ruralité, à travers 104 mesures destinées à renforcer l’attractivité des territoires et améliorer la qualité de vie des habitants.

Pour assurer le déploiement effectif de ces mesures, coordonner l’action publique et mobiliser l’ensemble des acteurs locaux, l’État s’est doté d’un nouvel outil, le contrat de ruralité.

Présenté par le préfet de la Charente lors de la première réunion du comité local de suivi qui s'est tenue le 26 mai 2016 à Confolens, le contrat de ruralité, à l’instar des contrats de ville, propose aux territoires ruraux, un cadre adapté à leurs projets, doté d'un fonds d'aide aux investissements qui s'ajoute aux financements de droit commun à destination des collectivités.

Ce dispositif de soutien au développement rural vise en particulier à coordonner les moyens techniques, humains et financiers afin d’accompagner la mise en œuvre d’un projet de territoire, autour de six priorités : l’accessibilité aux services et aux soins, le développement de l’attractivité, la redynamisation des bourgs-centres, la mobilité, la transition écologique et la cohésion sociale.

En fédérant les partenaires institutionnels, économiques et associatifs, il permet de donner plus de force et de lisibilité aux politiques publiques.