Violences faites aux femmes

 
 
 
violences conjugales

La violence sexiste est un phénomène malheureusement répandu en France, comme en attestent les résultats de l'étude ENVEFF . Au plan départemental, les acteurs locaux agissent au quotidien pour mieux connaître ce phénomène, le prévenir, mieux le prendre en charge. Au sein de la Commission départementale de lutte contre les violences envers les femmes, présidée par la Préfète de la Charente et animée par la Chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité, et dans le cadre d'un plan global de lutte contre les violences faites aux femmes les partenaires cherchent les moyens de prévenir les violences, le cas échéant de remédier à ses conséquences en ayant notamment à cœur de réhabiliter les victimes et de responsabiliser les auteurs

Qui contacter en Charente ?

Les violences au sein du couple

violences conjugales

Dispositif Violences conjugales 

  • Numéro vert départemental disponible 7j/7, 24h/24 et permettant d'apporter une réponse de proximité ( accueil, écoute, orientation, hébergement d'urgence et accompagnement) aux victimes de violence au sein du couple.
  • Guide "violences conjugales en Charente" 

CIDFF Centre d’Informations sur les Droits des Femmes et des Familles

Boulevard d’Auvergne – Bâtiment les Bleuets- Appt n° 1 - 16000 ANGOULEME

Référente départementale pour les femmes victimes de violences au sein du couple Tél.: 05 45 92 34 02

@: cidf.charente@wanadoo.fr

Fax : 05 45 92 54 44

Permanences :

  • Soyaux, au PADS - Tel : 05 45 22 76 61
  • Basseau, à la MJD - Tel : 05 45 24 68 01
  • Cognac, à l’ASERC - Tel : 05 45 36 87 50
  • Cognac, à la Villa François Ier - Tel : 05 45 82 60 03
  • Barbezieux, au CMS - Tel : 05 45 78 21 16
  • Confolens, au CCASCentre communal d'action sociale - Tel : 05 45 84 00 43

Information juridique et sociale (sur le couple, les enfants et la législation sociale) - Aide aux victimes de violence- Accompagnement vers l’emploi

Les mutilations sexuelles féminines

Consultez la carte des mutilations en Charente Carte mutilations Charentes

Agir et se protéger contre les mariages forcés

En France seul le mariage civil (à la mairie) est reconnu. Le maire qui préside la cérémonie peut refuser l’union s’il soupçonne la contrainte ou la force. La loi exige que chacun des futurs époux affirme son consentement devant le maire. Il est donc possible de dire NON à la question posée lors de la cérémonie

Les mutilations sexuelles

On estime que 65 000 femmes et fillettes vivant en France sont mutilées ou menacées de l'être. Or, c'est interdit par la loi, de même que dans de nombreux pays étrangers.

Liens utiles

CIDFF (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles) en Charente

ASVAD

GAMS (Groupe de Femmes pour l'Abolition des Mutilations Sexuelles)