Service volontaire citoyen

Service volontaire citoyen de la police nationale, un dispositif novateur

 
 
logo_svc civile citoyen

A l’instar de ce qui existe dans de nombreux pays européens, le ministère de l’intérieur a souhaité doter la police nationale d’une " réserve citoyenne " , qui a pris le nom de Service Volontaire Citoyen (SVC).

La loi pour la sécurité intérieure du 18 mars 2003 modifiée par la loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance donne une base législative au dispositif. Expérimenté à compter de juillet 2006 dans 26 départements, ce dispositif est maintenant généralisé à l’ensemble du territoire national.

Ses objectifs
  • Mobiliser et regrouper des personnes qui veulent exprimer leur citoyenneté de manière active au bénéfice de la collectivité, aux côtés du service public de la police nationale.
  • Renforcer le lien entre la Nation et sa police en confiant aux citoyens volontaires des missions de prévention, de communication, de médiation sociale et de solidarité.
Conditions d’accès 

Le dispositif est ouvert à tous les ressortissants de l’Espace économique européen ainsi qu’aux étrangers résidant régulièrement en France depuis au moins 5 ans, et satisfaisant à la condition d’intégration définie à l’article L.314-2 du CESEDA. 

Les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins et remplir des conditions d’aptitude correspondant aux missions du service volontaire citoyen 

La candidature est soumise à l’agrément de l’administration donné à l’issue d’une enquête administrative donnant lieu à la consultation des fichiers de police.

Sur le site Internet du ministère de l’Intérieur, des pages sur le SVC sont également en ligne

- dossier de presse

- dépliant